Tourisme culturel

RSS Bookmark Envoyer cette page Travel notebook
Share

La terre qui a vu naître la Dame, qui a contemplé fascinée l'émergence médiévale de cette merveille appelée Mystère; qui a semé, cultivé et soigné des centaines de milliers de palmiers, dont l'aimable ombre accueille la vie quotidienne de ses citoyens; enfin, la terre qui a mérité deux déclarations de Patrimoine de l'Humanité attribués par l'UNESCO nécessairement doit être une terre pleine de nuances et contrastes.

Une calme promenade à travers les rues et les places du centre historique d'Elche permet de découvrir la combinaison des nobles et monumentaux bâtiments (la basilique de Santa Maria, l'alcazar de la Señoría, la tour de la Calahorra, le couvent de la Merced et l’Hôtel de Ville, parmi des autres monuments). Ils sont le témoignage d'un riche passé accompagnés par les bâtiments typiques d'une ville jeune et dynamique. Cette richesse architecturale est complétée avec un réseau de musées dont le contenu est, sans aucun doute, attirant pour les visiteurs.

L'emplacement stratégique du site primitif de la ville à La Alcudia, à deux kilomètres au sud de la ville actuelle, a marqué son histoire. Plusieurs civilisations ont passé à travers cette ville, dont la trace subsiste dans son musée et le parc archéologique. Les vestiges de la culture néolithique montrent la présence des cités depuis cinq mille ans avant notre ère.

Les ibères, les romains et les arabes

Les périodes ibère et romaine (du Ve siècle av. J.-C. au IIe siècle ap. J.-C.) sont les plus glorieuses dans la vieille ville, avec des grandioses édifications, des temples et la profusion des sculptures, comme la Dame d'Elche. La ville, vraisemblablement, avait devenu le centre culturel et religieux du territoire environnant, et à son tour recevait l'influence de la mer Méditerranée grâce à la proximité du port (Portus Ilicitanus, placé à la actuelle ville de Santa Pola). Pendant son étape en tant que colonie romaine, Ilici a réussi même à émettre sa propre monnaie.

Après plusieurs raids des francs, des peuples germaniques et des byzantins, toute la ville entre dans une période de domination de la population hispano-romaine de la part de la culture wisigothe, en acquérant une nouvelle importance. La ville a eu même son propre évêché, avec des prélats impliqués dans plusieurs conciles et une importante basilique à cette époque, dont les vestiges peuvent être visités à La Alcudia.

Entre les siècles IXe et Xe, les arabes, originaires de l'Égypte, fondent une nouvelle ville appelée Ils, à deux kilomètres au nord de la ville précédente, à côté du lit de la rivière, et la protègent par une muraille, dont la tour principale, La Calahorra, est conservée. La vie commerciale et économique vit une période de splendeur, grâce au développement de l'agriculture. Les Bains arabes du XIIe siècle sont la preuve de ce bienêtre. Vous pouvez les visiter dans le centre-ville. Le Musée archéologique et de l'histoire d'Elche (MAHE) offre aux visiteurs une large panoramique des avatars de la ville, aussi dans son ancienne siège que dans le siège actuel, enrichie avec des éléments interactifs.

La Palmeraie, Patrimoine de l'humanité

La grandiose palmeraie, un des héritages des quatre siècles sous la présence des arabes, est le symbole indiscutable de la ville, qui a été capable de lutter pour tirer profit de la terre face à l’implacable soleil et la pénurie de l'eau. L'usage de l'eau, sa distribution et utilisation a été une constante dans le paysage d'Elche, qui emploie encore un réseau de canaux d'irrigation, partiteurs, des embranchements et des chutes d'eau, lesquels datent de la période islamique. Tous ces éléments ont été déterminants pour la déclaration de la palmeraie en tant que Patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.

Le Musée de la Palmeraie offre aux visiteurs l'opportunité de découvrir un jardin potager de palmiers avec leur système d'irrigation traditionnel, les cultures typiques et l'artisanat du palmier blanc. Le Centre de la Culture Traditionnelle École-Musée de Pusol recueille la mémoire des habitants de la campagne et de la ville à travers des expositions des métiers anciennes, du travail rural, du commerce, du loisir et des coutumes qui ont façonné la vie et l'avenir des districts ruraux d'Elche et de la ville même pendant le XXe siècle.

Le Musée d'art contemporain (MACE), au milieu de la place Mayor du quartier du Raval (où la population musulmane a été installé après leur expulsion de la ville fortifiée par suite de la conquête chrétienne de 1265), offre une grande panoramique variée de l'art avant-gardiste espagnol des dernières décennies du siècle passé. Dans le même quartier vous pouvez voyager vers le passé le plus lointain dans le Musée paléontologique (MUPE), où des fossiles trouvés à la région, ainsi que les os et les reconstructions des squelettes des grands dinosaures, comme le redoutable dinosaure T-Rex, sont exposés.